Passer au contenu

/ Unité de santé internationale

Rechercher

Navigation secondaire

Haïti : De l’eau pour la communauté de Cambford dans le région de Cap-Haitien

Un puit foré à l’initiative du CFU de la Fossette dans le cadre du projet ACOSME facilitera l’accès à l’eau pour les 149 893 habitant.e.s de la localité.

Situé en banlieue de la ville du Cap-Haitien, Cambford est une localité de la deuxième section communale Haut du Cap, commune du Cap-Haïtien. Connu pour son environnement serein et facilement accessible, elle couvre une population de 149,893 habitants dont 80,072 Femmes et 69,821 Hommes.

Avant l’installation du forage, la disponibilité de l’eau représentait le plus grand défi quotidien pour les habitants de cette dite localité. Selon un membre du Comité de Femmes Utilisatrice (CFU) des services de santé, quelques initiatives entreprises antérieurement par des associations locales pour améliorer ce problème d’accès à l’eau ont été révélées vaines à cause de la configuration géographique difficile de la zone, constituée de mornes et de pentes raides.

“Chaque jour l’eau recueillie était utilisée jusqu’à la dernière goutte, cela nous obligeait à faire quotidiennement le même trajet pour de nouvelles provisions. C’était très dur et fatigant pour nous “, racontent plusieurs femmes de la zone.

En vue d’améliorer le sort des femmes et des filles qui devaient marcher des kilomètres avec des gallons ou des sceaux à la recherche d'eau (situation bien plus compliquée en cas de sécheresse), le CFU de la Fossette a entrepris le forage d’un puit pour la communauté Cambfordoise grâce aux fonds pour les micro-projets mis à disposition par le projet d’Appui au continuum de santé mère-enfant (ACOSME).

En dépit de la nature du sol (rocheux avec des saillies) de la zone qui avait constitué une grande barrière pour le forage des puits tant manuellement qu’avec des outils non spécialisés , le CFU de la Fossette a bénéficié de l'expertise d'une firme spécialisée en la matière qui détient des matériaux robustes et appropriés afin de rendre possible ce rêve. Les premières bénéficiaires de cette réalisation seront des femmes et des filles, traditionnellement en première ligne de l’approvisionnement en eau des ménages, et conséquemment exposées à tous les risques possibles (viol, chute, fatigue…).

Grâce au CFU de La Fossette, le problème de la disponibilité de l‘eau courante dans la zone de Cambford est désormais résolu. La population dispose d’un puit communautaire digne de ce nom, profond et équipé d’une pompe submersible fonctionnant avec de l’énergie solaire. Du même coup, ce micro-projet permet de renforcer les mesures barrières en prévention à la pandémie actuelle de Covid-19 (lavage des mains régulièrement).

Remis formellement à la communauté au début du mois de juin 2021 en présence des autorités locales concernées (DSN, CASEC, Notables, TEPAC), ce point de distribution d’eau est un petit pas très significatif de la contribution des femmes de nos CFU au développement de leur communauté.

Selon les propos d’une maman qui habite à proximité du puits « L’eau est maintenant disponible sur le pas de ma porte, plus de fatigue, plus de casse-tête. Quel soulagement ǃ».

Un comité de trois membres a été créé pour assurer sa gestion. Un accompagnement et un encadrement de proximité continu de ce comité sera maintenu afin de renforcer leur capacité pour une prise en charge et une gestion durable de cet acquis au niveau de la communauté.

Les femmes du CFU de la Fossette sont très fières de voir à quel point la communauté a confiance en leurs capacités et en leur volonté de s’impliquer dans des actions concrètes pour l’amélioration de la santé des femmes et des filles. « Grâce à nos efforts, les femmes et filles de Cambford ont bénéficié d’un accès amélioré à l'approvisionnement en eau. Nous n’allons pas en rester là, nous continuons ainsi, encore plus de choses vont changer. C’est notre rêve pour la communauté », Témoignent-elles.

Équipe terrain du Projet ACOSME, Octobre 2021

Quelques mots sur le projet ACOSME :

Initié en 2016 par le consortium Unité de santé internationale (USI) - Centre d’étude et de coopération internationale (CECI) et réalisé en collaboration avec le Ministère de la Santé Publique et de la Population de la République d’Haïti, le projet ACOSME a pour but de contribuer à la réduction de la mortalité maternelle et infantile en Haïti, particulièrement dans les zones cibles du Département du Nord.

Le projet s’articule autour de trois composantes. La première concerne l’amélioration de la prestation (offre et qualité) d’un continuum de services essentiels répondant aux besoins et droits des mères, des femmes enceintes, des nouveau-né.es et des enfants, incluant la planification familiale. La deuxième vise l’amélioration de l’utilisation des services de santé par les femmes, leur famille et les jeunes. La dernière composante vise la sensibilisation des publics canadiens aux problématiques touchant à la santé et aux droits des mères, des femmes enceintes, des nouveau-né.es et des enfants de moins de 5 ans en Haïti.

Le projet ACOSME bénéficie de l’appui financier du gouvernement du Canada par l’entremise d’Affaires mondiales Canada.